Le bio pétrole peut-il servir à alimenter la cheminée éthanol ?

-baignoire-foyer-ethanol-constituent-elements

La société Global Bioenergies, société influente en Europe, dans le secteur des énergies renouvelables, a fait une grande annonce. En effet, ils auraient converti des ressources naturelles, plus précisément des végétaux en isobutène en forme gazeuse et ensuite en carburant liquide assez semblable au pétrole. Ce carburant présente des similitudes avec du pétrole léger et peut porter le nom de pétrole renouvelable. En pétrochimie, l’isobutène sous forme gazeuse est l’un des principaux éléments de la pétrochimie. Chaque année, 15 millions de tonnes d’isobutène sont produites en se servant de pétrole et aident à la production de carburants, de caoutchouc et de plastique. Global Bioenergies met en place et perfectionne des procédés de biologie synthétique afin de fabriquer l’isobutène à partir de céréales, de déchets agricoles ou forestiers et de sucre. Est-ce que la cheminée éthanol sur le lien suivant http://www.biofactory.fr/lstsscat-cheminees-bioethanol-murales-1.html pourra fonctionner en se servant de ces nouveaux carburants ?

C’est une question à laquelle on ne peut pas répondre facilement. Pour que les cheminées éthanol puissent fonctionner avec d’autres carburants, il est important que les ingénieurs modifient les équipements, notamment le réservoir, afin qu’ils puissent s’alimenter de bio pétrole. Revenons-en au bio pétrole. Le site d’ARD situé dans la ville de Reims a produit et purifié un lot d’isobutène qui a été transporté à l’Institut Fraounhofer en Allemagne. Ce lot d’isobutène a été traité afin de donner naissance à de nouvelles molécules comme l’isododécane, l’isooctane et l’isocétane. Ces molécules sont utilisées sur des marchés de grande importance. L’isodocétane est un carburant que l’on peut utiliser dans les moteurs fonctionnant au diesel ; l’isooctane est un carburant que l’on peut utiliser pour les moteurs à essence et l’isododécane peut être utilisée dans les équipements d’aviation. L’isododécane est actuellement en cours d’homologation aux États-Unis comme biokérosène.

Selon le Vice-Président pour le génie chimique de Global Bioenergies, Rick Bockrath, l’utilisation d’un gaz comme l’isobutène présente plusieurs avantages qui sont palpables grâce à la baisse des coûts d’exploitation et de production. Il confirme que la fermentation et la conversion du gaz en liquide aboutissent au pétrole léger. Pétrole qui, pour le moment ne peut pas alimenter la cheminée éthanol. Le nouveau défi est de séparer les nombreux composants de ce nouveau carburant, afin d’obtenir l’isooctane pur, afin de concrétiser une alliance avec le fabricant d’automobiles Audi.